samedi 12 juillet 2014

World Is Mine + Summertime Sadness





 
Le tutoriel pour Summertime Sadness par ici. c:

Date de publication : 04/06/2014, 15:21

HoL - Chapitre 3, partie 2 : Nous ne sommes pas meilleurs amis pour rien. ♥




Chapitre 3, partie 2 : Nous ne sommes pas meilleurs amis pour rien. ♥

Quelques froissements de mon drap m'ont réveillée cette nuit là. J'ouvre les yeux pour voir de là où venait le mouvement, quand je pose les yeux sur cette tête rouge qui me regarde, mais qu'est-ce qu'il fait dans mon lit ?

- Castiel ?!

Je l'entends bafouiller comme un idiot, ce qui me détache un sourire. Voir Castiel perdre ses moyens, ça vaut le coup. Mais bon, mon lit quoi. C'est fou ça quand même, il me colle de partout pendant la nuit.. C'est pas comme si j'étais si dérangeante, je ne ronfle même pas !

-Tu fais quoi dans MON lit ?

Son visage s'assombrit : il va encore s'énerver. Super, non seulement c'est pas de ma faute s'il s'énerve, en plus il vient m'observer la nuit et il trouve le droit de s'énerver contre moi. Je soupire en me retournant pour lui faire dos, me calant sur un autre oreiller.

- C'est bon, reste.

Je sens le drap se froisser légèrement en refermant les yeux, avant de virer au rouge tomate : il vient de m'enlacer, là. C-C'est une habitude entre colocataires, ça ? Je comprends rien. Un coup il semble énervé puis la seconde d'après, pouf, un Castiel mignon et romantique. D'un côté, je crois que ça ma plaît.. La chaleur de ses bras m'entoure, je peux sentir son odeur d'ici. En vrai, je me demande comment est vraiment Castiel au fond..

Finalement, le fait qu'il soit à mes côtés m'aide à m'endormir, et je plonge lentement dans un sommeil agréable, conduit au rythme du souffle lent et chaud de Castiel, que je sens dans ma nuque. Je passe donc une nuit paisible, pas un seul cauchemar le reste de celle-ci.

« BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP-BIP.»

Le réveil, ainsi qu'un râle masculin venant de la tomate à mes côtés, me sortent de mon sommeil, un peu en sursaut. Je me redresse et frappe mon réveil comme tout adolescent pour l'éteindre. Oui, depuis qu'on a failli être en retard à mon premier jour, j'ai décidé de mettre un réveil. Pas question d'arriver une fois de plus en retard. Je sors donc de mon lit puis observe Castiel en croisant les bras, l'air mécontent. Il se réveille, s'étire, fatigué, tout va bien, tout est normal.. Sauf qu'il est encore dans MON lit, dans MA chambre. Je fais comment pour m'habiller moi ? Il ne réagit pas. Tant pis, je soupire puis me dirige vers la salle de bain avec mes fringues tandis que l'autre émerge. Je cherche du regard mes affaires puis commence à tranquillement me préparer, fermant un placard au passage. Il est pas ordonné et en plus psychopathe. Y'a que moi pour tomber sur ce genre de colocataires. Quelque part je comprend maintenant pourquoi Lysandre joue le rôle de sa « maman » quand il vient le soir. Mais en attendant, je m'habille, me coiffe comme il faut, optant aujourd'hui pour une tenue à la Alexy, mon ancien meilleur ami : chemise blanche, cravate bicolore, jupe plissée turquoise pâle et mi-bas blancs pour le général, et une veste rose ainsi qu'un casque audio de même couleur pour le style, des converses turquoises et blanches pour les chaussures. Le tout avec quelques nœuds et une queue de cheval. Voilà une Aoi qui m'est familière ! Je souris à la fille radieuse que je vois dans le miroir, puis ressors de la salle de bain pour revenir dans ma chambre, lâchant un soupir de soulagement. Monsieur est enfin allé se préparer. Je prend mon sac en vérifiant que j'ai toutes mes affaires pour les cours puis je descend dans la cuisine pour me préparer un bol de céréales que j'avale rapidement. Ça fait du bien 5 minute sans Castiel tiens. Je reviens dans le hall pour voir ce dernier descendre les escaliers avec l'air à moitié endormi. Il me considère quelques secondes avec une expression sur le visage que je n'arrive pas à cerner, puis prend a parole :

- C'est carnaval ou quoi ? Dit-il en riant presque.

Je fronce les sourcils en devinant qu'il parle de moi. Moi, au moins, je porte pas les mêmes fringues tous les jours ! Je fais mine de ne pas l'entendre et ouvre la porte d'entrée pour faire un pas dehors.

- Tu vas vraiment sortir comme ça ? En marchant ? renchérit-il.

J'hausse les épaules puis hoche la tête, me tournant vers lui. Il a toujours son sourire moqueur aux lèvres. Je plisse les yeux, mon sac sur le dos.

- Attends 5 minutes, j'vais t'emmener. Tu te feras prendre pour une folle dans la rue moins longtemps comme ça.

- Comme tu veux. dis-je, un peu agacée par les plaisanteries matinales de mon colocataire.

Au moins il ne mentait pas. Quelques minutes plus tard, il reviens avec une barre de céréales à moitié entamée en bouche, me faisant signe d'avancer, ce que je fais sans précédent. Nous descendons jusqu'à son garage, et à nouveau il sors son magnifique deux roues et nous montons. Je prend ensuite sa taille pour ne pas perdre équilibre, enfin i démarre. Puis je regarde la route défiler un moment. Mon dieu qu'il roule vite.. Si vite qu'on arrive rapidement au lycée, à l'heure pour une fois. Je descend de sa monture puis l'attend, je suppose que monsieur a décidé de m'accompagner jusqu'à la salle de cours. Dans les couloirs, je croise différents type d'élèves : des intellos jusqu'aux timides, en passant par quelques élèves qui sont un peu dans le style de Castiel, à qui ce dernier ne prête même pas attention. On arrive finalement dans la classe, là où je laisse Castiel qui se dirige vers le fond de la classe à sa place habituelle tandis que moi je rejoins Kentin. C'est un cours de science je crois. En tout cas, vu les tables je pense que oui. Je m'installe tranquillement, avant que Kentin me regarde d'un air stupéfait et un peu admiratif. Je lui souris un peu nerveusement.

Aoi : Un.. Un problème ?
Kentin : Non, au contraire ! Tu es ravissante.
Aoi : Merci.. C'est gentil !

Tiens ! Prend-ça, Castiel. Ma tenue n'est pas ridicule du tout ! Je souris à cette pensée alors que le professeur arrive en classe un peu maladroitement. Puis le cours se passa normalement, bien qu'il était assez long et je me surprenais à plusieurs reprises à discuter avec Kentin, histoire d'en apprendre un peu plus sur lui. C'est ainsi que se déroule donc la matinée. Pendant la pause, avant d'aller manger, j'ai rejoins Rosalya et Lysandre, on parlait de tout et de rien.

Rosalya : Alors comme ça, tu vis avec Castiel ?! Mais c'est génial ! J'ai hâte de vous voir en petits amoureux tous les deux.
Aoi : N-Non.. Ce n'est que mon colocataire, puis je ne pense pas que Castiel aime les tenues de couple assorties..
Lysandre : Castiel dans un tel accoutrement ne serait plus le même.

Tout le monde acquiesça. Et d'un coup, je senti un poids sur mon dos et des bras entourer mon cou. J'ai à peine le temps de réagir quand un sourire énorme se dessine sur mon visage lorsque je reconnais la voix de la personne voulant me surprendre.

?? : Hey ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?
Aoi : Alexy ?!

Je me retourne pour le considérer longuement avant de le prendre dans mes bras. Depuis quand il est arrivé ? On était dans le même collège avant que je ne déménage de chez ma mère pour intégrer Sweet Amoris. Je le serre fort, incapable d'enlever ce stupide sourire sur mes lèvres. Une fois l'étreinte relâchée je me retourne vers Rosalya et Lysandre qui saluent Alexy. Ils le connaissent ? Question que je ne manque pas de poser, ce à quoi a galerie répondit un « oui » avec évidence avant que la discussion ne reprenne son cours normalement.

Aoi : Vous êtes rentrés tous en même temps alors ?
Alexy : Oui, je suis même dans ta classe !
Aoi : V-Vraiment ?! Pourquoi tu n'es pas venu me voir hier ?
Alexy : Oh, Armin m'a fait courir dans tout le lycée pour récupérer deux ou trois papiers, j'étais occupé !

Revoir Alexy me fait vraiment plaisir... On est tous allés s'asseoir sur un banc puis Armin et Kentin nous ont rejoins peu après. J'étais au milieu, assise entre Armin et Lysandre. Rosalya se trouvait au bout, du côté de Lysandre et Kentin de l'autre côté. Alexy s'est ensuite assis sur Kentin parce qu'il n'y avait plus de place, c'était assez comique. Malgré quelques râles de la part d'Armin parce que « Y'a trop de lumière dehors ! ». Mais bon, on l'aime comme ça. Ça me fait vraiment du bien de revoir le deux jumeaux.
Nous sommes allés manger, tranquillement, tous les six. Je ne sais pas où Castiel était passé pendant ce temps, lui qui est tout le temps avec Lysandre.

Vient ensuite l'heure de vie de classe. J'ai salué Dake, puis je suis directement allée m'asseoir pour éviter ses phrases bateau qu'il sortirait à n'importe quelle jolie fille. Le bruit commence à arriver petit à petit quand, à la surprise générale, Dake tenta d'attirer l'attention générale de tout le monde :

-S'il vous plaît ! Vous pouvez m'écouter 3 minutes ? Le lycée organise, pour Noël, un voyage scolaire. Le pays a déjà été choisi par les délégués la semaine dernière : votre classe partira au Japon ! Le voyage coûte assez cher donc la direction demande une participation financière de tout le monde...

Je reste bloquée sur le mot « Japon ».. Pourquoi diable ce pays ? Comment ? Et puis, quelle ville ? Nom d'un chien... Le Japon quoi. Voilà quelques années que je l'ai quitté, et le lycée m'y fait retourner ?! La blague. Je lâche un soupir, n'écoutant plus du tout les blablas de Dakota, glissant ma tête entre mes mains pour réfléchir. Bien sur que je suis contente mais... Jamais une fois arrivée je ne voudrais repartir.Je sens quelqu'un me tapoter le dos puis me tourne pour voir qui c'est : Kentin me regardait d'un air un peu inquiet.

-Aoi, ça va ? T'as pas l'air en forme.. dit-il.
-Oh, oui. Ne t'en fait pas.

Je feint un sourire avant de prendre le papier que Dakota nous distribue, puis le survole rapidement : dessus est indiqué le prix et la date du départ ainsi que la date de retour. Je le range tranquillement puis discute avec Kentin le reste de l'heure, celle-ci passant très vite. Nous avons terminé plus tôt aujourd'hui, je pense que je vais en profiter pour sortir un peu en ville. Je sors de la salle seule cette fois-ci puis traverse les couloirs en passant devant la salle des délégués, où j'entre-vois Nathaniel en train de trier des papiers sûrement. Je continue mon chemin sans croiser grand monde, si ce n'est quelques professeurs dont j'ignorais l'existence jusqu'à aujourd'hui. Une fois sortie du bâtiment, je me dirige vers la grille pour sortir, et me poste devant. Je devrais attendre Castiel ? Peut-être.. Je ris en secouant la tête puis commence à marcher dans la direction qu'indique le panneau « centre-ville ». C'est idiot de vouloir l'attendre alors qu'il ne m'accompagnera pas pour faire du shopping ou quelque chose comme ça. Je m'avance donc vers le centre ville puis décide de faire un arrêt au parc alors que je passe juste devant. J'y entre donc, ayant de la chance qu'il y ait du beau temps, puis prend place sur un banc pour réfléchir un peu. Je regarde l'eau de la fontaine devant moi, danser et sauter gracieusement sur le flot de pierre qui l'entoure. Je repense à tout à l'heure... Je vais retourner au Japon. Cette pensée me détache un sourire. D'ailleurs, il faut que je demande à ma mère de mettre l'argent nécessaire sur mon compte pour que je puisse retirer l'argent du paiement. Non, je ne travaille pas. Ma mère m'envoie de l'argent tous les mois pour que je puisse manger et payer les factures. Elle ne sait pas que j'ai un colocataire, ce qui m'arrange quelque part, puisque non seulement ça me fait gagner de l'argent, mais en plus ça m'évite qu'elle me pique une crise parce que « Tu es trop jeune pour t'intéresser aux hommes, aux vrais ! ». Ah.. Je soupire à nouveau puis vois un grand beauceron brun et noir débouler devant moi. Je pose mes yeux dessus puis souris légèrement en me baissant pour lui adresser quelques mots :

- Dis toi, tu as perdu ton maître ? Mh.. C'est quoi ton nom hein ? Comment tu t'appelles ?

Quelques secondes après, c'est une jeune fille bien mignonne, d'environ 7 ou 8 ans qui déboule. Elle est blonde et porte une robe à volants grise et blanche. Ses cheveux sont long et bouclés, ainsi ils flottent sur son dos pendant qu'elle cours vers le chien. Elle est vraiment mignonne.

- Démon ! Démon ! Reviens ici ! crie-t-elle

Je me redresse pour la regarder d'un air interrogatif alors qu'elle reprend son souffle, fatiguée d'avoir couru.

- C'est ton chien ? lui demandai-je.
- Non.. pas tout à fait. C'est celui de mon demi-frère. Il me l'a prêté pour le début de semaine parce qu'il a dit qu'il y aurait du monde chez lui et que le chien devait être loin de là.
- Je vois.. Comment il s'appelle ?
- Il s'appelle Démon. Et moi, c'est Marisa ! s'exclama-t-elle
- Enchantée. //Souris// Je suis Aoi.

Elle a pris place à mes côtés sur le banc et nous avons un peu discuté toute les deux. Elle est toute souriante, ses yeux sont de couleur miel. Le chien est resté calme tout le long de notre discussion : elle m'a expliqué que sa mère avait un fils qui était au lycée ici, mais qu'il avait quitté la maison parce qu'ils ne s'entendent pas du tout. Et elle ne connaît pas son père, elle ne l'a jamais vu. Nous discutons encore un moment quand j'entends une voix qui m'est familière :

- Marisa ?

Je me tournais vers là d'où provenait le son et constatait avec stupeur qui cherchait la jeune fille....

Fin du chapitre 3, partie 2 ♥


Mot de l'auteur ♥ :

Voilà enfin la partie 2 du chapitre 3 ! Je dois dire que j'ai pris pas mal de plaisir à écrire celui-là. Je savais complètement où j'allais et j'ai même rajouté un événement à la fin dont la suite constituera le début du chapitre 4. Sachant que ce qui était juste prévu à la base était le réveil avec Castiel & la rencontre avec Alexy. J'ai rajouté ensuite l'annonce du voyage au Japon, bien qu'elle devait initialement se trouver dans le chapitre 5.  Enfin bref. Je vais arrêter de prévoir des dates de sortie pour mes chapitres parce que je suis tout le temps en retard, je sais juste que le chapitre 4 est entamé, je sais à quoi il va servir. Je n'ai pris énormément de plaisir à écrire les premiers chapitres parce que, comme toujours, j'ai des idées d'événements dans une fiction, mais avant il faut poser le décor et je trouve ça long. Maintenant je suis au coeur du récit donc je suis contente !

Voilà voilà, j'espère que la chapitre vous a plus, bisous sur vos mains. c:♥
Date de publication : 13/03/2014, 18:08

Premières créations de 2014 !

3 avatars, mes premières créations de 2014. c:
 


Non, y'a pas de typos et je trouve le boulot un peu bâclé sur les deux derniers,  mais j'aime beaucoup le rendu du premier et puis, c'était juste pour la détente.

Date de publication : 25/01/201 16:59

HoL - Chapitre 3, partie 1 : Nuit agitée ♥

NOTE : Le personnage sur l'image a les cheveux rouges et ne représente donc pas Aoi car la POV de ce chapitre est Castiel, donc il est logique qu'elle aie les cheveux rouges. [ Vous voyez le rapport ? Castiel -> Cheveux rouges. ]
 
Chapitre 3, partie 1 : Nuit agitée ♥

POV – Castiel

Un peu après que Lysandre sois parti, je décidai d'aller me coucher aussi. C'est bizarre mais, j'arrêtais pas de penser à Aoi, et puis ce matin. Je suis con. J'aurais dû la réveiller plus tôt et j'aurais pas eu ces problèmes ! De toute façon, ce qui est fait est fait.
Je m'affalais dans mon lit, déjà changé, puis m'endormis après peu. Me voilà désormais en mode avance rapide de 8 heures de sommeil. Je m'en extirpais en plein milieu, réveillé par des cris venant de la chambre d'en face :
- Hiro ! Hiro ! Non ! Hiro.. Hiro...

Visiblement c'est comme l'autre jour : ça vient d'Aoi. Je me lève en vitesse et déboule le plus rapidement que je peux dans sa chambre. Je voyais ma colocataire frémir et se retourner dans son lit, elle répétait toujours les mêmes mots.. « Hiro, Hiro.. » à croire que c'est un rituel dans son pays, de réveiller les gens à 4h du matin pour gueuler des trucs ultra incompréhensibles.

- Hiro.. N-Ne me quittes pas...

Bon ok, alors « Hiro » c'est un prénom. Reste à savoir qui c'est et pourquoi elle gueule son nom. Mais pour l'instant, je m'approchais d'elle, lentement. Je tendis une main hésitante vers son front, trempé de sueur. Je pose finalement ma main sur le front d'Aoi... mais rien. Il n'est pas chaud rien, il est juste plein de sueur puante dans laquelle je viens de poser ma main... Ce qui me donne relativement envie de vomir.
Peut après, elle se mit à chuchoter à plusieurs reprises :

- Reste avec moi.... Reste avec moi...

Son souffle était irrégulier et elle transpirait comme pas deux. Y'a vraiment un truc qui va pas avec cette fille ! Bon tant pis, ce serais bête qu'elle meures maintenant, elle a pas encore payé le loyer. Je retire donc sa couverture et alla ouvrir la fenêtre puis les volets [ Il fait nuit les filles, donc ça ne peut pas réveiller Aoi 8') ], pour laisser rentrer un maximum d'air.
Faute de précautions, j'ai pas pris de serviette pour essuyer sa sueur, vu qu'il est hors de question que je dorme avec une douche vivante à mes côtés. Je pris donc la direction de la salle de bain et alla y trouver une serviette blanche, que je ramenais dans la chambre d'Aoi. Je la retrouvais dans le même état que tout à l'heure, frémissant et suant à en faire tomber les mouches.
En bref, j'entrepris d'essuyer son visage, et m'approchais doucement de ma « victime ». Je tendais une main sûre vers son visage et commençait à tapoter ma serviette contre tout son visage, ce que je fit par la suite à plusieurs reprises. Elle continuait de s'exprimer jusqu'à ce que je m'allonge à côté d'elle. J'espère que ce ne sera pas ça toutes les nuits, parce que visiblement elle s'en souvient pas et que le matin je passe pour un gros psychopathe. Je suis maintenant allongé à ses côtés, c'est pas désagréable mais, je crois que je préférerais quand même mon lit, dans ma chambre.
Je la regardais, pleins de questions se bousculaient dans ma tête :
« Pourquoi criais-t-elle ? Même, pourquoi elle a l'air de rêver alors qu'elle dit des trucs tout à fait audibles et que visiblement elle ressent ma présence ?.. Et puis c'est qui Hiro, ou c'est quoi ? Un genre de dieu qu'elle veut pas qu'on la maudisse ?
Nan, je raconte des conneries, elle vient peut-être pas d'ici, mais ça veut pas dire que c'est une martienne non plus.
Enfin c'est un peu bizarre de crier comme ça, en pleine nuit. Et aussi, elle transpire beaucoup quand elle crie.. Ça voudrait dire que... [ sous-entendu pervers, un peu d'imagination. ] //écarquille les yeux// Oh mon dieu mais de quoi tu rêves gamine.. ?
Mais attends, si elle rêve de ça... C'est qu'elle l'à déjà fait nan ? N'importe quoi. Une gamine comme elle, c'est impossible. Et puis j'espère qu'elle a un boulot, parce que c'est pas avec mon petit boulot de serveur le week-end que je vais arriver à payer le loyer tout seul. Si mon autre coloc' m'avais pas laissé tomber, j'en serais pas là. Enfin c'est peut-être aussi de ma faute. Bref c'est pas le soucis. »
Peu après, je la senti bouger, et mes yeux s'écarquillèrent en voyant les siens s'ouvrir, me regardant l'air ébahit.

- Castiel ?!

Je bafouillais quelque trucs assez incompréhensibles sans trop savoir comment m'expliquer, me demandant si j'allais encore passer pour un psychopathe de première à me glisser dans son lit pendant la nuit.

xxxxxxxxxxxx
 
16/05/----
Cher journal,
 
Aujourd'hui, je commence enfin à me faire quelques amis. Il y a beaucoup de filles dans ma classe, heureusement. Tu aurais imaginé la réaction de ma mère si, j'avais été la seule fille ? L'apocalypse.
Je crois que j'ai eu vraiment de la chance. Les classes mixtes, ce n'est pas mon truc.
Mais il y a deux garçons que j'aime bien, ils sont jumeaux à ce que j'ai compris. J'aimerais faire plus ample connaissance avec eux. Ils sont peut-être gentils, eux.
Je dirais que je ne suis pas malheureuse, mais pas heureuse non plus. J'ai dû quitter mon père, pour aller vivre ici.
Le Japon me manque, je veux y retourner et vivre ma vie d'avant. Pourquoi ai-je dû aller vivre avec ma mère ? Elle est tyrannique. Je crois que j'en ai déjà marre.
Et puis, il y avait Hiro aussi. Tu sais, je t'en ai déjà beaucoup parlé, de lui. Il me manque tellement... Je me demande si la vie sans lui, c'est possible. En tout cas, je n' y crois pas. Il serait impossible de retrouver quelqu'un comme lui, aussi joyeux et agréable qu'il est quand on le connaît.
Si ça continue, je finirais mes jours au dessous des ponts à me morfondre d'être partie du Japon, et de ne plus jamais pouvoir y retourner.
C'est quoi cette loi aussi ? Ils devraient faire des cartes d'identités valables dans tous les pays..
J'espère que ça ira bientôt mieux.
En attendant, merci de supporter mes mots et mon encre, journal.
 


Fin du chapitre 3, partie 1. ♥



Mot de l'auteur ♥ :

Voilà ENFIN ! Le chapitre 3, partie 1. Je suis pas spécialement fière de ce chapitre, mais contente que ma fiction soit débloquée. La partie 2 arrivera courant de la semaine prochaine, je l'espère. J'ai déjà pas mal d'idées pour ce que sera les chapitres 4, 5 et 6. Dans mon bonus, je disais " D'ici Noël ", à 12 jours du jour J, je pense que je m'en sors plutôt bien.
Note : J'ai pris une pause sur mon RPG principal, ce qui me permet de travailler plus facilement sur mes textes et mes articles.
Bon autrement, on voit une petite partie du journal d'Aoi en fin de chapitre, et surtout, on sait maintenant que Castiel ne mentait pas en disant qu'elle criait la nuit.. C'était juste un peu le but de cette première partie. 
 
Voilà voilà, kissouille sur vos jolies fesses toutes roses parce que vous mangez des carottes. Ü

Date de publication : 12/12/2013, 16:52

Crystal Snow + Bonus.

Une petite signature, qui a perdu en clarté et netteté à cause du cadre que j'avais fait et que j'ai du enlever, mais j'aime quand même beaucoup le render. ~

BONUS.~
-> C'est juste pour vous prévenir qu'en fait, je suis toujours vivante et active. J'ai beaucoup d'idées pour HoL, uniquement, j'ai du mal à avancer à cause de mes cours et du fait que j'ai rejoint des RPGs, ce qui me prend la plupart de mon temps. D'ici Noël, j'espère pouvoir sortir plus de choses. Je pense que c'est tout ce que j'ai à dire... c: Ah si, je vais rajouter dans mes projets quelques OS avec les EXOs. Et je viderais un peu plus ma galerie de vieilles créations.~

Date de publication : 11/11/2013, 14:14

HoL - Chapitre 2 : Ah ouais ? Problème administratif ?

 
Chapitre 2 : Ah ouais ? Problème administratif ?

Ça y est ! Je me réveille enfin pour mon premier jour !! Je profitais d'abord d'être dans mon lit chaud, gardais les yeux fermés, en me disant que de toute façon, je me réveille toujours avant l'heure normale et que je n'avais aucune raison de me presser.
Et puis d'un coup, je sens quelque chose bouger... Ayant un vague souvenir de la nuit, je tente de me remémorer : je n'ai ni chien, ni chat, ni mouton, ni chèvre, ni poule, ni coq. Bon, finalement j'ai ouvert les yeux et me retrouve nez à nez avec Castiel, en train de me regarder. Choquée, je pousse un petit cri et tombe hors du lit.

Aoi : Qu'est-ce que tu fous là ?!
Castiel : Bah quoi, tu te rappelles pas ?
Aoi : Je suis censée me rappeler de quoi là, hein ?
Castiel : Qu'en pleine nuit tu gueules des trucs dans tous les sens et que tu m'as supplié pour que je dorme avec toi ._.
Aoi : Je criais ? Jamais je t'aurais supplié de dormir avec moi, surtout si c'est pour tomber au réveil.
Castiel : Ouaip', tu gueulais.. La prochaine fois je devrais t'enregistrer.
Aoi : Je disais quoi ?
Castiel : Tu.. J'en sais rien moi ! J'étais tellement dans les vapes que j'ai juste compris que tu voulais que je vienne !

Il s'est mit en colère... Tant pis, je ne vais pas insister et je verrais ça plus tard. Je me relevais alors.

Aoi : Il est quelle heure ?
Castiel : 8 heures.
Aoi : Et les cours commencent à quelle heure ?
Castiel : 8 heures.
Aoi : Tu plaisantes là ?
Castiel : Nan.

Sur l'instant, j'ouvris un placard, pris le peu de vêtements que j'avais pu ranger dedans la veille et courus dans la salle de bain, me préparer. Tant pis pour la douche, ce sera pour une autre fois. Je ressorti de la salle de bain à peine coiffée, même pas maquillée et avec la tenue traditionnelle du « T-shirt + Jean + Converses + Veste », le tout.. en blanc. Je retournais dans ma chambre, Castiel était toujours dans mon lit, encore torse nu.

Aoi : Tu te prépares pas ?
Castiel : Si, si. Descend je te rejoins.

Sans me poser de questions, je descendit les escaliers, et alla fouiller dans la cuisine, pour finir par trouver une petite barre de céréales. Je la glissais dans mon sac et retournais vers l'entrée, où Castiel m'attendais déjà.

Castiel : Bon, y'a pas 36 solutions, tu viens avec moi et tu vas là où je te dis d'aller.
Aoi : Je vois absolument pas pourquoi.
Castiel : Tu sais pas où est le lycée.

Là, il marquait un point. Tant pis je me résignais à le suivre. On sortit dehors, vers ce qui semblait être un garage que mon très cher colocataire ouvrit sans la moindre difficulté. Dedans, on pouvait y observer un bordel monumental, et juste au milieu, une moto noire plutôt grande. Je voyais déjà le tableau, il allait monter sur sa moto et me laisser en plan devant le garage.

Castiel : Tu vas avoir le grand honneur de monter là-dessus.
Aoi : Mais je.. Je sais pas conduire '^'
Castiel : Joue pas les idiotes, je t'emmène.
Aoi : Ah euh.. Ouais.
 
Il sortit brièvement sa moto du garage, l'enfourcha et me fit signe de monter dessus. Il enfila un casque, puis démarra l'engin, laissant le garage grand ouvert. Il allait peut-être revenir. Lorsqu'il commença à rouler, surprise par la vitesse, je m'accrochais rapidement à sa taille, que ça lui plaise ou non. Sur la route, je regardais sans cesse l'heure sur le devant du véhicule, si bien que je me retrouvais la tête sur son épaule à plusieurs reprises. Finalement, nous sommes arrivés dix minutes après. Remerciant vaguement Castiel de m'avoir emmenée, je rentrait en courant dans le bâtiment, jusqu'à trouver une porte avec une plaque où était noté « salle des délégués ». On m'avait envoyé un mail comme quoi je devais m'y rendre pour savoir dans quel classe j'étais. J'entrais dans la fameuse salle, qui se trouvait complètement déserte. Je patientais donc jusqu'à ce que quelqu'un entre. Un grand blond vêtu d'une chemise blanche et d'une cravate bleue surplombant un pantalon raide beige et des chaussures d'homme classique. Ses yeux étaient un peu de couleur miel, et les traits de son visages étaient fins. Mais il devait se demander ce que je faisais ici, vu que je ne suis pas déléguée.

?? : Euh... Je peux t'aider ?
Aoi : Oui.. Non... Enfin.. Je pense.
?? : Je suis Nathaniel, délégué principal des élèves, je suppose que je pourrais te rendre un service, non ?
Aoi : E-Enchantée, je viens d'arriver et.. On m'a dit de me rendre ici pour savoir dans quelle classe j'étais.
Nathaniel : Tu es nouvelle ? Pourtant, personne ne m'a informé de ton arrivée.. Laisse moi vérifier, tu t'appelles comment ?
Aoi : Euh.. Aoi.. Aoi Tanaka.
Nathaniel : Merci. Curieux nom...
Aoi : J'ai euh.. Mon père biologique est japonais.

Bon très bien, il s'en fout, je viens de passer pour une idiote. Tant pis.
Il continua de fouiller dans une pile de papier qui a l'air nettement plus lourde que moi. Il faisait une tête plutôt dépitée quand je me rendis compte qu'il ne trouvait rien à mon sujet.

Nathaniel : Tu es sûre de ne pas t'être trompée d'établissement ?
Aoi : Certaine. On m'a même envoyé un mail disant que je devais me rendre ici pour connaître la classe dans laquelle j'étais affectée.
Nathaniel : Ne bouge pas, je reviens.

Je le vis sortir de la pièce, et moi je restais là, sans bouger. Lorsque j'entendis une sorte d'alarme provenant d'un ordinateur. Je m'en rapprochait et voyait qu'il venait d'être touché par un « Cheval de Troie » visiblement. Je m'assis sur une chaise afin de me retrouver devant l'écran, et trifouillais quelque logiciels et fichiers pour tenter de rétablir le virus. Pendant ce temps, j'entendis des voix dans le couloir, je n'y fis pas attention et continua mon trafic. Je m'en extirpais seulement quand j'entendis la porte s'ouvrir. Je levais la tête aussitôt et aperçu trois personnes. Étonnée, je pouvais reconnaître Lysandre et Castiel, accompagnés d'un espèce de vieux un peu ridé, portant des lunettes et un pull bleu à vomir, qui laissait apparaître une chemise blanche à col retourné en dessous.

Mr. Faraize : Excusez-moi, mademoiselle ? Pourriez-vous m'indiquer où est Nathaniel ?
Aoi : Nathaniel ? Euh, je ne sais pas où il est mais je crois qu'il va bientôt revenir, il y a un problème ?
Mr Faraize : Rien de très grave, j'ai un retard et une facture à faire signer, mais Nathaniel a gardé les coupons depuis la dernière fois.
Aoi : Oh.. Je vois.

J'étais vraiment choquée, de voir mon colocataire et son meilleur ami là, je savais qu'on était dans le même lycée, mais je ne pensais pas les rencontrer de si tôt ! Lysandre avait l'air gêné de se retrouver devant moi.. D'ailleurs je me demande ce qu'il fait là. Il accompagne peut-être juste Castiel.
Après un petit moment de silence, Nathaniel rentra dans la pièce, en regardant ses dossiers.

Nathaniel : Désolé Aoi, je crois que...
Mr. Faraize : Ah ! Nathaniel, enfin !
Nathaniel : Mr. Faraize ?! Je.. Euh.. Un problème ?
Mr. Faraize : J'ai besoin d'un coupon pour une facture et d'un autre pour un retard.
Nathaniel : Ah, je vois. // Son visage devint rapidement sérieux // Quel est le montant de la facture ?
Mr. Faraize : 14,99€.
Nathaniel : Le motif ?
Mr. Faraize : Perte de Manuel Scolaire.
Nathaniel : L'élève concerné ?
Mr. Faraize : Lysandre, ici présent.
 
Mes yeux n'ont fait qu'un tour, lorsque j'ai entendu son nom. Il était là pour une perte de manuel ? C'est tout de même cher par rapport aux sous qu'on donne normalement en début d'année...
Je voyais Lysandre se lever, je le fixais pour essayer de lire une émotion sur son visage. Nos regards se croisèrent, ce qui le fit rougir, à ma grande surprise. J'avais devant moi un Lysandre intimidé bien différent de celui d'hier soir, qui était inexpressif à mon égard. Il s'avançait vers Nathaniel et pris le papier. Il retourna directement s'asseoir juste après.
J'écoutais la suite de la conversation : c'était au tour de Castiel, mais lui, devait juste faire signer ce mot à ses parents.
Quelque chose me traversa l'esprit : si il habite en colocation avec moi.. Il va faire comment pour faire signer ça à ses parents ?
Ça y est, ils repartent.. Nathaniel se dirige vers moi, tout en prenant la parole :


- Je disais donc, je crois que nous nous sommes trompés dans la filière que tu voulais faire, c'est pour ça que je ne trouvais pas ton dossier. Tu as été affectée dans une classe qui est rentrée il y a trois mois dans le registre.


Aoi : Ah.. Et je fais quoi du coup ?
Nathaniel : Tu rentreras normalement dans cette classe jusqu'à ce que le problème soit réglé, c'est une filière générale, donc de toute façon, elle pourra quand même te correspondre.
Aoi : Du coup.... Je devrais me présenter devant la classe ? [ Ce n'est pas que je suis timide, mais un peu... ]
Nathaniel : Je comprend ta timidité, mais ne t'inquiète pas, je suis délégué de cette classe, avec une autre élève, donc s'il y a un soucis, je serais là pour te soutenir. Et puis la classe n'est pas très chargée, nous ne somme que 18 élèves. Mais 19 en tout, car un surveillant du lycée est affecté à notre classe depuis qu'un élève comme celui que tu as vu tout à l'heure, a eu des ennuis avec l'administration.
Aoi : Donc avec moi... Ça fera 20.
Nathaniel : Exactement. Je te ferais visiter le lycée plus tard, pour l'instant tu peux rester ici le temps que la cloche sonne, et j'irais te chercher pour te montrer notre salle de cours.

Il prit quelques documents et reparti en direction du couloir. Je me retrouvais donc, seule dans cette pièce qui m'est étrangère, vu qu'avant je n'avais pas de salle des délégués. Je regardais autour de moi, jugeant que de doute façon, je n'irais pas souvent ici. Autant bien mémoriser une fois l'endroit et puis ne plus avoir besoin d'y retourner après. C'était une grande pièce, avec des tables, quelques ordinateurs y étaient posés. Elles se touchaient toutes et formaient un rectangle. Rectangle qui prenait d'ailleurs une bonne partie de la superficie de la pièce. Dans quelques coins, on pouvait voir des casiers, sans doute ceux des délégués, vu qu'ils doivent avoir trois fois plus de papiers que nous...
Il y avait aussi une photocopieuse, au fond de la salle. Et puis quelques fenêtres, qui donnaient sûrement sur la cour...
Peu après, la cloche sonna. J'attendais sagement Nathaniel, assise sur ma petite chaise rouge. J'entendais les élèves débouler dans le couloir.
La porte s'ouvrit, laissant apparaître un Nathaniel sérieux, me faisant signe de venir. Je me lève, range ma chaise et me dirige vers Nathaniel. Il partit devant, et je le suivais, tel un jeune chien suis son maître. Nous entrons ensuite dans une salle de classe, nommée 3-A.
Nathaniel se dirigea vers un grand mec, baraqué, blond, les cheveux attachés par une queue de cheval courte. Il avait un t-shirt orange, une veste violette qui lui donnait un petit style, et surtout il avait un collier ayant pour pendentif une planche de surf. Ce gars, se dirigeait vers moi.


?? : Salut, moi c'est Dakota, mais appelle-moi Dake. Je suis le surveillant affecté à cette classe.
Aoi : Ah euh, enchantée.
Dake : Donc, je suppose que t'es nouvelle ?
Aoi : Oui, normalement j'aurais pas dû être dans cette classe, mais à cause d'un problème administratif j'ai été affectée ici.
Dake : Toi aussi t'as des problèmes avec l'administration ? Pourtant, une jolie et mignonne minette comme toi n'a pas l'air de faire beaucoup de conneries...
Aoi : N-Non ! Je parle d'un problème de dossier, il a mal été filtré et j'ai été affectée à la mauvaise classe. Et je dois y rester le temps que le problème sois réglé.
Dake : Mmh, d'accord. Tu connais donc déjà Nathaniel ? Je suis mieux que lui.
Aoi : H-Hein ?!
Dake : Je veux dire, l'autre délégué, c'est elle, Melody, si t'as un problème tu peux aussi t'adresser à elle.. // Il détourna son regard //
Aoi : Ah, je vois.
 
Je me tournais vers la classe, puis pris une grande inspiration.

Aoi : Bonjour ! Je suis Aoi, j'ai 16 ans, et je suis nouvelle ici...
 
Bon, heureusement que ce n'est pas le première fois que je me présente. Regardons un peu les élèves.. Tiens ! Il y a Lysandre au troisième rang ! Il est vraiment bizarre.. Il a chaud ou quoi ? '-'

Aoi : Je ne rentre que maintenant à cause d'un problème administratif, et j'ai été affectée à cette classe au dernier moment. J'espère que vous pourrez prendre soin de moi.

Et voilà ma signature ! Je m'incline légèrement, une formule à la japonaise façon Aoi ! [ Pour les cultivés, oui, je sais que la formule est en fait coréenne '-' ] Je regardais Dake, qui prit la parole :
- Bien, tu peux t'asseoir au 2e rang, à côté de Kentin.

J'acquiesçais d'un hochement de tête, puis alla m'asseoir aux côtés de ce fameux Kentin.


- Salut, je suis Kentin, me dit-il en souriant.


Aoi : Enchantée, dis, c'est quoi comme cours en fait, vu que je viens d'arriver...
Ken : On est en vie de classe, t'inquiète pas t'as rien à faire, c'est Dake qui dirige ce cours, donc en général, on fait rien.
Aoi : Ah.. Je vois.
 
Le cours se continua ainsi, moi parlant avec Kentin, Dake en train de lire. Alors que j'étais en pleine discussion sur la couleur des dinosaures, la cloche se fit entendre. Toute la classe s'est levée, et est partie dans des bousculades interminables. Kentin se levait en me faisant signe de le rejoindre, ce qui je fit immédiatement, voyant que j'étais la dernière à me lever.
Nous sortions dans la cour, je me fis tout de suite aborder par des filles, qui étaient probablement dans ma classe. Elles se présentèrent chacune leur tour. Elles étaient 5 : Rosalya, Kim, Violette, Iris et Melody.
Kentin était déjà partit, du coup, j'entamais une discussion avec les filles. Elles m'ont beaucoup parlé des habitudes dans le lycée, des choses banales...
Après les événements du matin, le reste de la journée se passe normalement, au déjeuner, j'ai mangé avec les filles, tout ça. Pendant les cours de l'après midi, je suis restée à côté de Kentin.
Enfin bref, la dernière sonnerie, qui elle, annonce la fin des cours, se fait entendre. Je me rend devant le lycée avec Violette, pour attendre son bus avec elle.

Violette : T-Tu est sûre que ça ne te dérange pas ?
Aoi : Mais oui j'en suis sûre ! De toute façon, j'attends Castiel, et j'ai l'impression qu'il est pas prêt de sortir.
Violette : C-Castiel ?! I-Il t'a fait quelque chose ?
Aoi : Non, il doit juste me ramener à l'appartement.
Violette : T-Tu habites avec lui ?
Aoi : Ne le dit à personne, mais.. Oui, c'est mon colocataire.
Violette : Ah.. O-Ok.

Peu après, un silence typique du malaise s'est installé. Le bus de Violette est arrivé, je lui fis signe de la main, avant de retourner près de la grille, guettant l'arrivée de Castiel.
Quelques minutes passent, je ne vois toujours pas Castiel arriver.
C'est alors qu'une grande blonde m'aborde, suivie de deux filles.

?? : Non mais ça va pas de mentir sur le dos de Castiel !
Aoi : P-Pardon ?!
?? : Tu sais très bien de quoi je parle, tout le monde sait que Castiel vit avec moi ! Pas la peine de dire que t'es sa colocataire en croyant que tu vas devenir populaire, tu rêves là !

J'étais bouche-bée, c'était quoi ça ? Une fille vient me voir en disant qu'elle habite avec mon colocataire...
Je ne bougeais pas, tandis que je vis une main saisir l'épaule de la blonde, et la pousser brusquement. Lorsqu'elle fut décalée, je pouvait voir un Castiel, tout essoufflé. Il avait couru ou bien.. ? Enfin bref, il me prit par le poignet , sans rien dire, puis traça vers sa moto, enfila son casque et enfourcha son destrier de métal. Même chose que ce matin, il me fit signe de monter, ce que je fit sans obligeance. J'entourais sa taille, puis mis ma tête sur son épaule, non pas pour regarder l'heure, mais pour narguer sa pseudo-colocataire, qui avait soit dit en passant, les yeux ébahis.
Castiel démarra, et nous voilà, après dix minutes de route, à l'appartement. Sans rien dire, je me dirige vers le pseudo-salon. Je posais mon sac puis pris place sur une chaise. Je profitais d'un petit moment de détente jusqu'à ce que l'on sonne à la porte.
Contrairement à la première fois, c'est Castiel qui alla ouvrir. J'entendis deux voix d'hommes, l'une était forcément celle de Castiel, donc l'autre, devait être celle de Lysandre.
Je ne me levais pas, et sortit simplement un livre de mon sac, que j'entamais sans précédent.
Castiel et Lysandre entrèrent dans la pièce, puis ils s'assirent en face de moi. C'est alors que Castiel entama la discussion :
- Alors, cette journée ?

Aoi : Euh, banale, je me suis présentée devant la classe, rien de spécial.
Castiel : Ah ouais ? // imitant la voix d'Aoi // J'espère que vous pourrez prendre soin de moi // baisse la tête, faisant mine de s'incliner //. A mourir de rire.
Aoi : Hein ?! T-T'étais là ?!
Castiel : Bah ouais, je savais même pas que t'allais être dans notre classe, finalement, c'était marrant.
 
Lançant un soupir, je me souvint de ce matin, dans la salle des délégués, ayant décidé de contre attaquer je lançait :
- Bah tu faisait pas le fier, ce matin !

Je vis à ma droite, Lysandre baisser les yeux, il devait certainement avoir honte...

Castiel : Ah ouais ? Bah toi alors, tout à l'heure ! Devant Ambre tu disait rien, t'avais juste l'air traumatisée !
Lysandre : Je crois... Que vous devriez vous calmer. Si, on faisait à manger plutôt.
Castiel : T'as raison, j'en ai marre de ce chou à la crème périmé, là.

J'avais bien entendu ? Chou à la crème... périmé ?! Non seulement c'était pas très fin, mais en plus j'imaginais beaucoup trop facilement le chou à la crème tout vert parce qu'il est périmé... Pauvre moi.
Tant pis, la soirée passa, on a finalement mangé dans la semi-bonne humeur ( à cause de quelques réflexions rabat-joies de Castiel... ). Finalement, Lysandre est parti au bout de deux bonnes heures. C'est ainsi que, sans même prévenir Castiel, j'allais me coucher.

Fin du chapitre 2 ♥ 

 Mot de l'auteur : 

 
 Voilà le second chapitre de cette fiction,  chapitre qui a mit du temps à sortir. Je tiens d'ailleurs à m'en excuser, mais j'était en fait partie une semaine en Alsace, et je n'ai pas pu écrire du tout depuis début Août.
 
 On découvre donc dans ce chapitre, le lycée dans lequel notre héroïne va évoluer. Aoi rencontre de nouvelles personnes et même trois autres garçons : Dake, Kentin et Nathaniel. 
 
 Le chapitre trois a vraiment du mal à avancer, et je fais tout ce que je peux pour le débloquer. C'est pas que je suis en manque d'inspiration, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir glissé sur quelque chose sans m'en être rendue compte. ;;
 
 Pour finir, je dirais que ce chapitre est un des chapitres " Transition " qui permettent de mieux comprendre le déroulement futur de l'histoire. Je trouve ça super long en fait. Il faut que je fasse au moins 3 chapitres ( dont un avec deux parties. ) pour arriver au cœur même de l'action et également, au but de la fiction.
 
Brefouille, je vous nem à la mayonnaise ou à votre sauce préférée ♥
Bisous sur vos joues !

Date de publication : 13/08/2013, 14:26

Hate or Love ? / HoL - Chapitre 1 : Alors comme ça c'est avec toi que je vis ?!

 
Chapitre 1 : Alors comme ça c'est avec toi que je vis ?!

La porte s'ouvrit oui, mais au lieu de tomber sur une fille, comme ce à quoi je m'attendais, je tombais sur un grand mec, musclé et surtout... TORSE NU ?!
Mais vraiment ! Qui ouvre la porte torse nu ? Ça aurait pu être le facteur ! Bon, à 8 heures du soir j'en doute, mais tout de même...

?? : Salut ?
 
Aoi : Ah euh, bonsoir ! Je suis Aoi et je suis censée être ta nouvelle colocataire...
 
?? : Y'a bien quelqu'un qui emménage ici, mais ça doit être un mec, donc à bientôt minette.

Minette ?.. Minette ?! Je me retint de lui en coller une belle. Je regardais mon papier avec l'adresse de l'appartement : C'était bien le numéro 3 Boulevard Fleuri. Je lui montre alors le papier. On se tut tous les deux un moment avant que je ne brise le silence :

Aoi : J'peux entrer ?
 
?? : M'ouais, ta chambre est à l'étage, première porte à droite... Au fait, Castiel.
 
Aoi : Ah euh.. Enchantée.

Je me dirigeai alors vers ma chambre avec mes valises. Et l'autre là, qui me regarde galérer à les monter alors qu'il aurait très bien pu m'aider. Il pense que j'ai une super-force ou quoi ?
Bref, j'arrive dans ma chambre, classique, les murs taupes, des étagères par-ci par-là, et un lit chocolat très mignon à mon goût.
Je posa une valise sur le lit et en sorti un pyjama.
Je me rendit dans le couloir pour trouver la salle de bain. Je tente la pièce d'en face dans laquelle je rentre, laissant la porte ouverte. Je découvre une jolie pièce dans les tons rouges et noirs, je vois un lit, sur lequel est posée une guitare. Sans doute la chambre de Castiel. Je me retourne alors pour rejoindre le couloir, mais je me cogne contre quelque chose de dur.

Castiel : Je te dérange peut-être ?
Aoi : Je.. Non... Enfin, je cherchais la salle de bain.
Castiel : C'est pas ici.
Aoi : Ça j'avais compris. Et c'est où ? //rougis//
Castiel : Au fond du couloir.

Je ressorti de sa chambre, toute rouge. Je pris la direction de la salle de bain, pour me changer. Je ressorti dans une nuisette mauve. A nouveau, je croise Castiel :

Castiel : Tu veux manger quoi ce soir ?
Aoi : Je sais pas, il y a quoi ?
Castiel : Rien.
Aoi : Alors comment veux-tu que je sache !
Castiel : Ouais, je verrai avec Lysandre.

Lysandre ? C'était qui lui encore ? Si c'est un ami à Castiel, j'espère qu'il est pas comme lui. Je retournai dans ma chambre ranger mes affaires quand on sonna à la porte. Castiel était probablement sous la douche. Il me cria alors :

- VA OUVRIR !!

Je ne dis rien, malgré ma forte envie de lui répondre de sortir et d'aller ouvrir lui-même, mais c'était un peu trop tôt. Je descendais donc pour aller ouvrir à un ou une inconnue qui chercherai sûrement Castiel et pas moi.
J'ouvre donc la porte, et trouve un mec, aussi grand que Castiel, des yeux vairons magnifiques, ses cheveux étaient blanc un peu grisés, avec des pointes de noir par endroits. Il était habillé dans un style... d'époque ? Il était un peu spécial quoi.. Je le détaillais de plus en plus quand il prit la parole :
 
?? : Excusez-moi de vous déranger mais, est-ce que Castiel est là ?

Il est poli en plus ! C'est pas possible qu'il connaisse Castiel ! Il doit avoir eu des problèmes avec lui un truc du genre, ou alors il veut lui donner un truc qu'il aurait oublié...

Aoi : Euh oui, je crois qu'il est sous la douche, je vais devoir vous laisser là quelques instants.

Je quittais le pas de la porte pour me rapprocher de l'escalier et crier :
 
- Y'A QUELQU'UN POUR TOI !!!

Pas de réponse, je monte et entre dans la salle de bain, qui n'est pas fermée à ma grande surprise. En fait, Castiel ne s'y trouvait pas. J'entendis une porte s'ouvrir : celle de ma chambre.

Castiel : Qu'est-ce que tu fous là ?
Aoi : Je pourrai te retourner la question, tu faisais quoi dans ma chambre ?
Castiel : Rien je regardais si t'avais éteins la lumière, t'as l'air tellement douée que même ça tu pourrais l'oublier.
Aoi : Ouais, c'est ça. Y'a quelqu'un pour toi en bas.
Castiel : C'est qui ?
Aoi : J'en sais rien moi ! J'habite pas ici depuis 3 mois hein !

C'est sur ce moment là que Castiel partit voir qui c'était. J'entendis parler pendant un moment, puis Castiel remonta avec le garçon de tout à l'heure.

Castiel : C'est elle Aoi, la fille qui t'as ouvert la porte.
?? : Enchanté, vous êtes nouvelle ici ?
Aoi : J'ai tellement l'air d'une touriste ?
?? : Disons que je ne croise pas souvent de filles aux cheveux bleus dans la rue.

Sur l'instant, je rougis, pour la simple et bonne raison que son cher ami s'était rapproché de moi entre temps...

Castiel : Bon les présentations sont terminées ? Vient Lysandre je vais t'aider pour la cuisine.
Lysandre : Pour une fois..

Castiel, aider pour faire quelque chose ? Ça fait peut-être seulement 2 heures que je le connais, mais je ne crois pas que ce soit son genre, ou alors il est plus gentil que je ne le pensais. Je vis donc les deux garçons descendre les escaliers.
Quand à moi, je retournais à nouveau dans ma chambre pour faire le point sur tout ce que j'avais emmené qui n'était pas en tissu. Beaucoup de décorations, mon vieux journal intime, ma petite peluche panda : c'est Alexy qui me l'a offerte quand on était petits. Depuis, elle me suit presque partout... Sauf au lycée, bien sûr.

Mhh, tiens, et si je rouvrait mon vieux journal ? Après tout, ça doit faire 2 ans que je n'écris plus dedans. Je l'ouvre donc, et retrouve tous les textes que j'avais écrit, mes impressions, j'avais même laissé un dessin d'Armin et d'Alexy. Je feuilletais le journal pendant une bonne dizaine de minutes, quand je me souvint qu'en bas, il y avait deux garçons aux fourneaux et que je ferais mieux d'aller voir ce qui s'y tramait.

Mais j'y pense ! Je ne sais même pas où est la cuisine ! Tant pis, je finirais bien par trouver... Je me mis alors à visiter vaguement toutes les pièces, jusqu'à ce que je trouve enfin la cuisine. Je rentrais un peu en trombe et me cogna directement.. contre le four. Heureusement pour moi, il était éteint.

Castiel : * clap clap clap * Bravo, t'as trouvé la cuisine.. et le four.
Aoi : Tais-toi * se relève *. Vous faites quoi ?
Lysandre : Des lasagnes, à la sauce bolognaise.
Aoi : Alors pourquoi le four est éteint ?
Lysandre : Ah, j'ai dû oublier de l'allumer.

Lysandre se déplaça vers le four, et l'alluma, enfin d'après moi, il a juste tourné un bouton. Une fois les lasagnes cuites, les deux garçons se dirigèrent vers ce que je supposais être le salon, me laissant en plan, dans la cuisine.
Je les ai finalement suivit dans ce pseudo-salon, composé seulement d'une table, quelques chaises et une télévision, je doute même qu'elle soit opérationnelle.
Bref, nous mangeons tous les trois dans le silence complet. Castiel termina en premier et se rendit à la cuisine, certainement pour laver son assiette ou quelque chose comme ça.
Je me décide alors pour poser une question qui me trottait dans la tête depuis déjà un bon moment :

Aoi : Mais... Tu viens souvent préparer le repas ici ?
Lysandre : Depuis que Castiel habite ici, oui.
Aoi : Il.. Il ne sait pas cuisiner ?
Lysandre : Je ne l'ai jamais vraiment vu à l'œuvre, mais ça ne doit pas être son « truc » la cuisine.
Aoi : O-Ouais...
 
On entendit une voix de loin :
- C'est quand tu veux Lysandre !!!
 
Lysandre : Deux minutes, j'arrive.
Aoi : Il attend quoi ?
Lysandre : Que j'arrive pour la vaisselle.

Il allait se lever lorsque je le stoppa dans son élan :
- Laisse, je m'en occupe.
 
Lysandre : Mais..
Aoi : Non, vraiment, ne t'embête pas ! Tu as fais ça trop souvent, je m'en occupe je te dis !

Je pris son assiette ainsi que la mienne et me dirigeais vers la cuisine.
En arrivant dans la cuisine, je ne fis aucun commentaire et pris l'assiette que Castiel avait dans ses mains. Je me tournais vers l'évier, que je rempli d'eau, puis commença la vaisselle.

Castiel : Lysandre est parti ?
Aoi : Bah non il est là pourquoi ? '-'

Il ne répondit même pas et s'en alla probablement chercher Lysandre. S'il continue comme ça, je vais péter un câble et il va savoir comment je m'appelle ! Mais bon, pour l'instant, mieux vaux contenir mes émotions et ne me mettre personne à dos avant mon premier jour au lycée.

En parlant de premier jour, j'ai hâte d'y être, et il serait bien temps de me coucher. Tant pis si je ne dis pas au revoir à Lysandre.
Je montais discrètement dans ma chambre, m'allongea sur le lit et rouvrit mon vieux journal. J'en lu quelques pages avant de m'endormir.

Fin du chapitre 1 ♥


Mot de l'auteur ♥

Voilà enfin le chapitre 1 ! Bon en fait c'est comme le prologue, il est assez vague pour moi et le chapitre 2 est beaucoup plus long.
D'ailleurs je ne sais pas du tout quand il va sortir, parce que vu à quel rythme avance le chapitre 3....
Enfin, c'est bien la première fois que j'arrive à faire plusieurs chapitres sur une fiction :D
D'habitude je fais un chapitre ( et encore... ) et puis j'abandonne. J'espère que ça n'arrivera pas pour celle-ci en tout cas !
Bisous à vous ♥

Date de publication : 23/07/2013, 01:55